Propale théâtre Septembre 2009 dans Propales theatre creation_eve_dtl.1212694109

Les bigorneaux, le mois de Septembre est un mois atroce.

C’est la rentrée scolaire, le temps est pluvieux et dans nos âmes, la mélopée du jour pareil s’élève comme un brame de cerf. La mélopée du jour pareil est une ritournelle qui fait résonner dans nos molles auricules des rimes pernicieuses. Sur un air de déjà vu elle susurre que le jour qui se lève est semblable à la veille. Vous vous levez, vous la bousculez, elle ne se réveille pas, comme d’habitude. La monotonie des aubes rendrait atrabilaire un coyote des hautes plaines des Andes, espèce réputée pour son tempérament déconneur. « Le coyote déconne, la roulotte passe ». Proverbe très connu au pays des incas. Metro, bureau, Dunlopilo. Il faut travailler pour vivre et c’est affreux.

coyote06 dans Propales theatre

Dans toutes les cultures du monde, le travail est une punition divine. Quand Dieu chasse Adam et Eve du jardin d’Eden, il les condamne à gagner leur vie à la sueur de leur front. Avant ce jour maudit, Adam et Eve folâtraient dans la nature, les ballottants au vent et l’innocence chevillée à la conscience. En goûtant au fruit de la connaissance, ils ont voulu être comme Dieu et leur orgueil sera châtié avec la dernière sévérité. Remballez les ballottants, madame a sa peau de bête, monsieur la sienne et par ici la sortie.

Heureusement l’invention du déodorant a rendu caduque la parole biblique et nous ne suons plus autant. Néanmoins en dignes descendants du couple originel, nous sommes contraints de travailler pour assurer notre subsistance. Quand mon chef me demande un service, une petite voix déclare dans mon oreillette : « C’est Dieu qui te parle » et je m’exécute. Quand je donne un ordre à un subalterne, je n’oublie jamais de lui dire « Vas, c’est Dieu qui te parle » et il s’exécute. Si tous les cheminots prenaient conscience du caractère profondément religieux de leur activité, les trains auraient moins de retard. En travaillant, nous faisons pénitence. Les moines se fouettent avec des cordes mouillés, les cadres de la Société Générale renoncent à leur bonus faramineux, chacun son métier.

Le mois de Septembre est un mois atroce.

Les occasions de se réjouir ne doivent pas être manquées. Parmi celles-ci, la rentrée théâtrale. Il faut venir réchauffer son petit cœur transi au foyer des théâtres parisiens. Après une journée de bureau, une journée de pénitence, il est bon d’abandonner les frusques professionnelles pour se laisser impressionner par l’art.

sp_30465_g

20 000 lieues sous les mers - d’après Jules Verne

Théâtre Déjazet – 12€

Mardi 15

Une adaptation spectaculaire de l’œuvre de Jules Verne. La mise en scène est stupéfiante. Pour petits, grands et grands petits. Mais pas les petits grands qui préféreront Twilight 2.

Réponse avant le mardi 08

Vers toi terre promise - Jean Claude Grumberg

Théâtre Marigny – 20€

Jeudi 24

Il s’agit d’une reprise d’un des grands succès de l’année dernière. Jean Claude Grumberg a reçu le Molière 2009 du meilleur auteur francophone et son spectacle a reçu le prix de la critique. Vers toi terre promise pose la question de l’identité nationale pour les juifs après la seconde guerre mondiale. Le pitch peut paraître rébarbatif mais il ne faut pas s’y arrêter. Un spectacle ne ferait pas autant l’unanimité s’il ne provoquait pas des émotions inoubliables (critique de Fennec33 sur billetreduc).

Réponse avant le mardi 08

Edouard.

2 Réponses à “Propale théâtre Septembre 2009” Subscribe

  1. frangin de sentenza et d'Edouard 15 septembre 2009 à 0:49 #

    j’irai bien voir 20000 lieues sous les mers mais…

  2. Edouard 17 septembre 2009 à 23:46 #

    Le spectacle est génial!!!!! Bientôt la critique sur le blog, EEE.

Laisser un commentaire

Les clics de Narcisse, du mariage pour tous et d’une chèvre mélancolique

Mes bien chers frères humains, petites chèvres et moutons bien gras, le mariage pour tous n’en finit pas de générer […]

La démocratie conchylicole ou le rêve français d’Eva Joly

Hier soir, devant un public encore vert, la candidate Eva Joly déclarait que sa conception du rêve français était « la […]

Impasse Adam Smith – Brèves remarques sur l’impossibilité de dépasser le capitalisme sur sa gauche – Michéa – EEE

  Jean Claude Michéa est honnête, c’est une qualité rare, surtout pour un socialiste. Heureusement pour le lecteur, il fait […]

Retour de vacances, de la culture du temps à celle de l’espace ou comment le touriste transforme peu à peu le monde en hall des expositions

De retour de Thaïlande, pays où le touriste écrasé de chaleur rend l’âme devant l’image d’un dieu gras et placide, […]

La fête de la musique, la fête des petits merdeux

La fête de la musique est une invention de petits merdeux pour les petits merdeux. Tous les petits merdeux au […]

Fabrice Luchini – La Fontaine, Baudelaire, Hugo, Nietzsche… – Théâtre de l’Atelier – EEE

Fabrice Luchini est un être merveilleux. Un ange de nos campagnes descendu des sphères pour chanter les louanges de la […]

ArtDesign by Ellyn |
pour le plaisir....rêve,mag... |
converseyourself |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamioutta
| Précieux papiers
| Et un p'tit tour