Cloclo - Florent-Emilio Siri - E dans Le cine d'Edouard cloclo-film-213x300En l’an de grâce 37 avant François Mitterrand un chanteur blond naissait en Egypte, ses parents l’appelèrent Claude car ils aimaient les prunes. Des années plus tard, le petit Claude accédait à la notoriété en chantant avec le nez. Ce n’est qu’à l’âge de 39 ans que Claude trouva la mort, il était en avance sur son temps.

La sortie de Cloclo au cinéma est l’occasion d’aborder le sujet du chanteur blond dedans, blond dehors, blondeur intégrale qui n’exauça qu’un talent médiocre, celui de se faire aduler par les masses populeuses et lénifiantes. Cloporte chevelu aux stridulations nasillardes à l’époque des Beatles et de Sinatra, Claude François s’enticha de renommée plutôt que de chansons, figure prophétique d’une modernité portant aux nues les gros égaux. Le film rend hommage au rien fait homme, un rien qui s’enfle, c’est d’ailleurs la propension la mieux servie du rien, il s’enfle, se gonfle d’un vent égoïste, souffle putride de l’amour de soi. Le caractère garantit l’élasticité de la baudruche, celui de Claude était d’acier, son rien pris des proportions de montgolfières. Ballon visible de tous, il lâcha ses flatulences sur la meute glapissante et conquit rapidement le firmament des stars, Drucker en papa poule et la télévision en facette réfléchissante.

Faire un film sur le rien n’est pas chose aisée, Florent-Emilio Siri s’acquitte de cette tâche avec professionnalisme mais sans génie. Joli cahier d’images, reconstitution léchée, c’est parfait, plat, lisse. Il n’y a guère que l’interprétation désastreuse de Benoît Magimel qui sort momentanément le film des rails d’une honnête illustration. Mieux vaut un ratage qu’un biopic sans âme. La vérité est qu’il manque un point de vue, le film n’est tendu par aucune vision, il donne à voir un Claude François tel que tout le monde se l’imagine, il ne prend pas le risque de la trahison et c’est dommage. Il eut fallu faire de ce personnage un ange ou un démon pour en déceler le mystère, alchimie facétieuse transformant le rien en mythe. Le réalisateur se contente de donner des gages de bonne psychologie en évoquant le modèle paternel, un peu court et forcément caricatural. 

Ceux qui aiment Claude François aimeront le film, ceux qui le détestent n’aimeront pas. Les films réussis transforment votre vision du monde, Florent-Emilio Siri, plutôt que projeter le destin de son personnage sur la face déformante d’un prisme pour en exaucer le rayonnement se contente d’un tain sans aspérité, il s’y reflète un joli défilé d’Epinal. Le film n’est pas réussi. C’est bien dommage pour Jérémie Rénier, il est sans reproche. E.

Edouard.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les clics de Narcisse, du mariage pour tous et d’une chèvre mélancolique

Mes bien chers frères humains, petites chèvres et moutons bien gras, le mariage pour tous n’en finit pas de générer […]

La démocratie conchylicole ou le rêve français d’Eva Joly

Hier soir, devant un public encore vert, la candidate Eva Joly déclarait que sa conception du rêve français était « la […]

Impasse Adam Smith – Brèves remarques sur l’impossibilité de dépasser le capitalisme sur sa gauche – Michéa – EEE

  Jean Claude Michéa est honnête, c’est une qualité rare, surtout pour un socialiste. Heureusement pour le lecteur, il fait […]

Retour de vacances, de la culture du temps à celle de l’espace ou comment le touriste transforme peu à peu le monde en hall des expositions

De retour de Thaïlande, pays où le touriste écrasé de chaleur rend l’âme devant l’image d’un dieu gras et placide, […]

La fête de la musique, la fête des petits merdeux

La fête de la musique est une invention de petits merdeux pour les petits merdeux. Tous les petits merdeux au […]

Fabrice Luchini – La Fontaine, Baudelaire, Hugo, Nietzsche… – Théâtre de l’Atelier – EEE

Fabrice Luchini est un être merveilleux. Un ange de nos campagnes descendu des sphères pour chanter les louanges de la […]

ArtDesign by Ellyn |
pour le plaisir....rêve,mag... |
converseyourself |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamioutta
| Précieux papiers
| Et un p'tit tour