Débat Hollande - Sarko, quand le Flamby se paye un ferment lactique dans L'humeur d'Edouard debatsarko-281x300Hier soir, Flamby s’est tapé un ferment lactique. Ça se passait sur TF1. A la fin des ébats, le brave Flamby avait caillé. Grâce soit rendue à Nicolas Sarkozy, il donne du goût à l’insipide.

C’est désabusé par la lecture d’Humanisme intégral de Jacques Maritain que je regardai les échanges télévisés des deux derniers candidats au poste suprême, celui de président de la république française, une république si généreuse qu’on la soupçonne de connivence avec une héroïne de bordel*. Libération l’a écrit, cela doit être vrai, aussi vrai que Martine Aubry est sobre.

Après quelques répliques d’une suavité rugueuse, je fus tenté de saisir mon téléphone pour taper 1 ou 2 selon les instructions de Laurence Ferrari. Je fais confiance aux blondes pour déceler l’intelligence, c’est l’attraction des contraires. Je tapais 1. Au bout de quelques secondes d’un suspense très relatif, j’avais posé devant mes hôtes un reblochon de la pire espèce, les effluves hallucinogènes du redoutable fromage endormaient les opinions des plus récalcitrants et c’est dans une léthargie bienheureuse que nous assistions à l’étripage, je reçus un message m’avertissant que mon vote avait été pris en compte. Alléluia, je me versai une rasade de Kantabu, breuvage multifonctions dont l’âpreté vient à bout des papilles les plus indociles, je m’en sers pour déboucher les lavabos. Je n’aurais pas à me déplacer dimanche.

Dans Humanisme intégral, Jacques Maritain, philosophe rétrograde du début du siècle dernier, penseur émérite d’un christianisme aujourd’hui en désuétude, s’interroge sur la possibilité de fonder un humanisme chrétien dans un monde désenchanté. Il est fort probable qu’en lisant cette dernière phrase, un doute assaille votre entendement, quel est le rapport entre le débat politique et l’humanisme très chrétien ? Je vous répondrais que le rapport est d’autant plus remarquable qu’il n’y en a pas. Astuce rhétorique malhonnête permettant d’aborder le sujet du coquelicot quand on écrit à propos des légumineuses.

Il serait pourtant assez recommandable qu’un prétendant au trône dispose d’une vision de l’homme, non pas la vision très utilitariste des boursicoteurs, l’homme est un point de sondage mobilisé par un pouvoir d’achat, mais la vision humaniste des philosophes, l’homme est un être pourvu d’une identité complexe, cette définition n’engage que moi. Or nul besoin d’être journaliste au MondeDiplo pour déceler sous l’argutie des deux impétrants la même conception opportuniste de l’homme, l’homme est un électeur. Raté, ce n’est pas mon cas. Ce n’est le cas de personne d’ailleurs. L’électeur est un fantasme, c’est une chimère en papier-vote.

Le gentil Francis et l’irascible Nico partagent l’idée que le votant n’incline qu’au sens de son intérêt économique, rien n’est trop beau pour séduire ce prétendu goût du lucre, égoïsme de l’homme libéral. Evidemment, s’il est peu probable qu’un homme choisisse d’emblée l’alternative la moins favorable à son confort, cela ne signifie pas pour autant que son choix est déterminé par l’intérêt. De récentes études montrent que les plus pauvres ne votent pas toujours pour les candidats proposant la redistribution des richesses la plus large. Les résultats du premier tour laissent également penser qu’un tiers des français ont choisi des champions défendant une identité forte. Identité nationale ou de classe, refrain d’antan qui résonne comme une semonce. L’homme n’est pas un atome polarisé par le marché, il est membre d’un groupe, un groupe qui lui confère une identité, c’est en flattant cet instinct de horde que des candidats ont séduit des français peu enclins à se reconnaître dans les sondages. Les français ne sont pas des droites irisées dans un graphique, ils ne sont pas des billes dans un boulier, du moins aspirent-ils à ce qu’on les considère autrement. Ils ont bien raison.

Hier soir, les questions de société ont été balayées en quelques minutes lors même qu’il s’agissait des questions les plus susceptibles de départager nos deux fiers-à-bras. Quoiqu’il advienne, les deux candidats devront appliquer les plans de rigueur édictés par Bruxelles. En revanche, leurs visions de l’homme auraient permis d’entrevoir le modèle de société qu’ils proposaient, raté, on sort du débat en ayant l’impression qu’ils voient tous deux l’homme comme un conflit d’intérêts.

Reste à se palucher les programmes. Si Maritain vivait encore, chrétien comme il l’était, il voterait certainement pour le moins pire, c’est-à-dire Nicolas Sarkozy. Difficile de voter François Hollande lorsqu’on se dit chrétien, la plupart des mesures sociales qu’il propose vont à l’encontre de la conception de l’homme tirée de l’évangile, c’est à dire de l’enseignement de l’église (j’attends les commentaires sarcastiques). Ite missa est.

Edouard.

*voir article précédent

Pourquoi la gauche n’est plus socialiste

La démocratie et le consensus

La démocratie conchylicole ou le rêve français d’Eva Joly

3 Réponses à “Débat Hollande – Sarko, quand le Flamby se paye un ferment lactique” Subscribe

  1. Marc 8 mai 2012 à 20:17 #

    Regardons les choses en face, pour un chrétien il aurait dû être tout aussi impossible de voter Sarkozy quand on sait ce qu’il a fait: il a doublé l’immigration massive (celle-ci composée en majorité de musulmans..), il a réclamé à cors et à cris des subventions d’Etat pour la construction de mosquées en France, il a exalté le Fric, introduit la « théorie du genre » dans les manuels scolaires, « réformé » nos manuels d’histoire etc…
    Bref, une catastrophe ambulante pour le christianisme.

  2. MC 8 mai 2012 à 21:42 #

    L’immigration légale a augmenté de 9% sous le mandat de Sarkozy, je ne sais d’où vous tirer vos chiffres. Cette augmentation est dû en grande partie à l’immigration pour motif économique (et étudiants étrangers), le durcissement de la législation concernant le regroupement familial et le droit d’asile ayant au contraire conduit ce type d’immigration à diminuer de 20%… Cela dit par correction uniquement car peu de rapport avec le christianisme (qui défendrait plutôt l’accueil de tous sans discrimination), le problème « musulman » ne me semble pas avoir été esquivé avec Sarko, ministére de l’identité nationale, construction de mosquées pour éviter la radicalisation islamiste…
    « Sarko exalte le fric » me semble un jugement de valeur, sans doute mérite-t-il cette sentence au regard de son comportement de début de mandat, mais enfin Hollande n’est pas mieux, juste plus retors et hypocrite… et plus habile médiatiquement.
    Je suis en revanche d’accord avec vous concernant l’introduction de la théorie du genre dans les manuels scolaires, mesure avec laquelle les chrétiens ne peuvent pas être d’accord.
    Enfin la question était de choisir le « moins pire » des candidats pour un chrétien. Dans le programme de Sarko, aucune propostion n’induisait une conception de l’homme fondamentalement contraire aux enseignement de l’église, dans le programme de Hollande, si. Elles étaient au nombre de quatre (droit à l’euthanasie, droit au mariage homo, droit à l’adoption pour les couples homos, remboursement intégral de l’IVG auxquelles on peut ajouter la suppression des aides publiques pour les écoles sous contrat…).
    Entre Charybde et Scylla, le chrétien devait choisir.

  3. Joseph 8 mai 2012 à 22:24 #

    Le chrétien devrait surtout être assez finaud pour voter sur des sujets sérieux (Education, nucléaire, économie, santé, logement…) et pas sur des questions à la marge comme le mariage gay

Laisser un commentaire

Les clics de Narcisse, du mariage pour tous et d’une chèvre mélancolique

Mes bien chers frères humains, petites chèvres et moutons bien gras, le mariage pour tous n’en finit pas de générer […]

La démocratie conchylicole ou le rêve français d’Eva Joly

Hier soir, devant un public encore vert, la candidate Eva Joly déclarait que sa conception du rêve français était « la […]

Impasse Adam Smith – Brèves remarques sur l’impossibilité de dépasser le capitalisme sur sa gauche – Michéa – EEE

  Jean Claude Michéa est honnête, c’est une qualité rare, surtout pour un socialiste. Heureusement pour le lecteur, il fait […]

Retour de vacances, de la culture du temps à celle de l’espace ou comment le touriste transforme peu à peu le monde en hall des expositions

De retour de Thaïlande, pays où le touriste écrasé de chaleur rend l’âme devant l’image d’un dieu gras et placide, […]

La fête de la musique, la fête des petits merdeux

La fête de la musique est une invention de petits merdeux pour les petits merdeux. Tous les petits merdeux au […]

Fabrice Luchini – La Fontaine, Baudelaire, Hugo, Nietzsche… – Théâtre de l’Atelier – EEE

Fabrice Luchini est un être merveilleux. Un ange de nos campagnes descendu des sphères pour chanter les louanges de la […]

ArtDesign by Ellyn |
pour le plaisir....rêve,mag... |
converseyourself |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamioutta
| Précieux papiers
| Et un p'tit tour