Chroniques de La Montagne - Alexandre Vialatte - EEEE dans Les lectures d'Edouard chroniquessssL’année s’achève, les chevaux font de même dans les livres et l’homme se trouve seul face à la béance de sa vie, il forme des projets annuels, décide des dates où il sera heureux, accommode ses rêves à la taille de sa bourse et caramélise en compotée de désirs inassouvis, de fantasmes recuits, de vieilles idées lancinantes qui n’en finissent pas d’user son fond de marmite. Peu réjouissants propos qu’on ne trouvera guère chez Alexandre Vialatte, le bougre d’écrivain est si brillant que le moindre trait éblouit, aveugle les esprits chagrins et les pessimistes célestins. Il en va de l’humour en littérature comme du fluore dans la pâte à dents, invisible, bleu et nécessaire, pas de bon écrivain sans drôlerie. Chateaubriand était un sacré gaillard, ses mémoires de la tombe sont une lecture ravigotante pour les âmes transies, elles y apprennent ce qu’est l’homme, ses bassesses, son génie et les distances qu’il peut prendre avec la réalité, c’est en effet dans l’espace sidérant qui distingue le réel de l’idée que se niche l’humour, on y trouve aussi pêle-mêle, le mensonge, la mauvaise foi, la gravité, la laideur, il faut faire le tri, l’humour est petit mais il scintille, il est bleu, blanc et rouge, patriote, s’il ne se laisse pas découvrir facilement, on le confond souvent avec le cynisme et la méchanceté, il est pareil au trésor des argonautes, soyeux et réconfortant.

Lisez donc les chroniques que Vialatte écrivit pour La Montagne dans les années cinquante et qui sont parus chez Robert Laffont dans la collection Bouquins, elles sont une source inépuisable de bonheur, le mot est fort, on y apprend que les chèvres sont folles, qu’elles volent au ras des herbes hautes, qu’on peut traire des puces pour en extraire un remède universel, que Jean Dutourd est un bon écrivain et tout cela est vrai, faites fondre un peu d’humour au fond d’un alambic et vous aurez un peu de vérité par évaporation. En revanche, ne tentez pas l’expérience avec un morceau de Cécile Duflot, vous obtiendriez un peu de haine et beaucoup de prétention. Les socialistes se prennent en infusion, rien de tel qu’un peu d’eau bouillante pour réduire les arrogances, les hommes de droite par décoction, un peu d’eau froide, on réchauffe tranquillement, il s’en réchappe le goût du lucre, la frime et l’égoïsme. J’aurais peut être dû lire une page de Libération avant d’écrire ce billet, c’eut tété sensé, au lieu de quoi je disperse ma plume, dilapide ma phrase, cède à la facilité et à l’absurde. Il faut dire que Vialatte a le don d’émouvoir mon imagination, ses articles nous emportent vers des horizons inconnus, on y parle de rien mais tout est dit et c’est ainsi que Vialatte est grand !

EEEE.

Edouard.

Dans ce blog:

Chroniques 68 – Alexandre Vialatte – EEEE

Dictionnaire amoureux de l’Humour – Jean-Loup Chiflet – EEEE

Mots-clefs :

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les clics de Narcisse, du mariage pour tous et d’une chèvre mélancolique

Mes bien chers frères humains, petites chèvres et moutons bien gras, le mariage pour tous n’en finit pas de générer […]

La démocratie conchylicole ou le rêve français d’Eva Joly

Hier soir, devant un public encore vert, la candidate Eva Joly déclarait que sa conception du rêve français était « la […]

Impasse Adam Smith – Brèves remarques sur l’impossibilité de dépasser le capitalisme sur sa gauche – Michéa – EEE

  Jean Claude Michéa est honnête, c’est une qualité rare, surtout pour un socialiste. Heureusement pour le lecteur, il fait […]

Retour de vacances, de la culture du temps à celle de l’espace ou comment le touriste transforme peu à peu le monde en hall des expositions

De retour de Thaïlande, pays où le touriste écrasé de chaleur rend l’âme devant l’image d’un dieu gras et placide, […]

La fête de la musique, la fête des petits merdeux

La fête de la musique est une invention de petits merdeux pour les petits merdeux. Tous les petits merdeux au […]

Fabrice Luchini – La Fontaine, Baudelaire, Hugo, Nietzsche… – Théâtre de l’Atelier – EEE

Fabrice Luchini est un être merveilleux. Un ange de nos campagnes descendu des sphères pour chanter les louanges de la […]

ArtDesign by Ellyn |
pour le plaisir....rêve,mag... |
converseyourself |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamioutta
| Précieux papiers
| Et un p'tit tour