Le Porteur d'Histoire - Studio des Champs Elysées - EEE dans Les sorties d'Edouard le-porteur-dhistoireAu Studio des Champs Elysées, on reprend depuis quelques mois Le Porteur d’Histoire, étonnant spectacle qui illustre à merveille l’aphorisme de Cioran « Heureux en amour, Adam nous eût épargné l’Histoire ».

L’Histoire s’échafaude sur des histoires, la guerre d’Algérie, les croisades, l’avènement de la démocratie : une chasse au trésor. Sur une scène dépouillée, cinq comédiens nous invitent à voyager dans le temps, on croise Alexandre Dumas, Delacroix, un pape à Avignon, le prince de Polignac, Marie-Antoinette, on circule entre différentes strates temporelles, aujourd’hui, demain, hier et avant-hier, le spectateur n’est jamais perdu, cela tient du miracle, ou de la mise en scène.

Impossible de résumer l’intrigue, un homme recueilli par deux femmes en Algérie raconte son histoire ; la mort de son père et la découverte d’un cercueil rempli de livres l’entraînent dans une aventure trépidante à la rencontre d’une famille mythique, les Saxe de Bourville, dépositaires d’un fabuleux trésor que le pouvoir séculier ou religieux ne cesse de convoiter depuis le début des temps, croisades, colonisation, christianisme et révolution, la trémulation des temps s’engrène sur l’appétit, l’appât du gain est l’Esprit de l’Histoire, une application consciencieuse de la théorie marxiste. Rien de bien sérieux pourtant, les cavalcades auxquels nous convient les acteurs sont fantaisistes, de temps à autres quelques sabots plus lourds, le féminisme aux temps des cathédrales, la démocratie comme fin de l’Histoire, les méchants envahisseurs bretons, rappellent aux distraits qu’au-delà des rires et des jeux il existe une morale, ou en tous les cas une vision licite de l’Histoire.

Les chicaneurs verront bien une contradiction entre le postulat de départ, le destin de l’univers est fait de récits particuliers, et l’idée d’un esprit Hégélien guidant la grande marche des hommes à travers le temps mais ils auraient tort, l’entourloupe est peccadille, la gravité n’est pas de mise dans un spectacle dont la seule industrie est celle du divertissement. Pour ma part, je souscris assez facilement à la mauvaise pensée d’une nature humaine peu sujette aux métamorphoses culturelles, l’homo sapiens, l’antique romain, le paysan, l’ouvrier, du jurassique à nos jours, les mêmes étourdissements, les mêmes passions enfièvrent le cœur et provoquent les intrigues dont l’enchevêtrement constitue la trame romanesque du monde. Amen.

Le spectacle est joyeux, les cinq comédiens sont bons, dynamiques, astucieux, ils changent de personnage comme de costume, tracent parfois de grandes lettres sur un tableau noir, révélant au spectateur de secrets acrostiches, ils nous font croire au désert, à la mer, au ciel, on voyage avec eux dans une douce exaltation, celle d’un exotisme sans gravité. EEE.

Edouard.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Les clics de Narcisse, du mariage pour tous et d’une chèvre mélancolique

Mes bien chers frères humains, petites chèvres et moutons bien gras, le mariage pour tous n’en finit pas de générer […]

La démocratie conchylicole ou le rêve français d’Eva Joly

Hier soir, devant un public encore vert, la candidate Eva Joly déclarait que sa conception du rêve français était « la […]

Impasse Adam Smith – Brèves remarques sur l’impossibilité de dépasser le capitalisme sur sa gauche – Michéa – EEE

  Jean Claude Michéa est honnête, c’est une qualité rare, surtout pour un socialiste. Heureusement pour le lecteur, il fait […]

Retour de vacances, de la culture du temps à celle de l’espace ou comment le touriste transforme peu à peu le monde en hall des expositions

De retour de Thaïlande, pays où le touriste écrasé de chaleur rend l’âme devant l’image d’un dieu gras et placide, […]

La fête de la musique, la fête des petits merdeux

La fête de la musique est une invention de petits merdeux pour les petits merdeux. Tous les petits merdeux au […]

Fabrice Luchini – La Fontaine, Baudelaire, Hugo, Nietzsche… – Théâtre de l’Atelier – EEE

Fabrice Luchini est un être merveilleux. Un ange de nos campagnes descendu des sphères pour chanter les louanges de la […]

ArtDesign by Ellyn |
pour le plaisir....rêve,mag... |
converseyourself |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamioutta
| Précieux papiers
| Et un p'tit tour